Selon le journal de l’Afrique, la dynamique congolaise 2060  invite, tous les acteurs et les parties prenantes au processus électoral dans le pays à favoriser le consensus lors de l’installation du nouveau bureau de la Commission indépendante pour les élections nationales.

La nécessité d’apporter des réformes au processus électoral 

Le 28 août 2021, Congo 2060 a pu faire cette annonce durant le lancement de ses activités au niveau de la capitale congolaise. Selon le membre de la dynamique congolaise 2060, Jean-Pierre Okenda, les problèmes auxquels fait face la République démocratique du Congo, actuellement, sont essentiellement en liaison avec la crise de légitimité. Selon les experts, ces problèmes constituent un élément non-négligeable dans le retard qu’est en train d’enregistrer le développement économique du pays.   

Le membre de la dynamique Congo 2060 affirme que le manque d’un accord entre les différentes forces permet de remettre sur la table le besoin de mettre en place plusieurs réformes au niveau du processus électoral dans le pays, vu les différentes contestations qui ont été enregistrées ces dernières années. Cette situation ne cesse de remettre en question la légitimité de tous les gouvernements actuellement établis.

Lancement du programme la dynamique Congo 2060

Jean-Pierre Okenda, affirme que la position de cette structure par rapport à ce problème est qu’il est important de trouver quand même un consensus. La dynamique Congo 2060 ne pourra pas soutenir un processus qui peut comporter des germes de conflits. Il est important de rappeler que la situation qu’est en train de subir le pays est due aux processus précédents. En effet, ces derniers ont pu causer plusieurs problèmes au niveau des deux Congo. C’est pour cette raison qu’il ne faut plus continuer à avancer dans ses processus qui sont porteurs de germes de conflits.

Par ailleurs, pour éviter les contestations post-électorales, la dynamique Congo 2060 souhaite réaffirmer la volonté de voir une Commission électorale nationale indépendante complètement dépolitisée.

En outre, il est essentiel de privilégier la mise en place d’un calendrier assez réaliste, tout en respectant l’ordre constitutionnel, afin de veiller au déroulement d’une élection inclusive, transparente et libre.

Enfin ce programme Congo 2060 fait partie de l’agenda citoyen qui a été initié dernièrement par plusieurs mouvements citoyens, la Lucha et autres forces vives du pays.