Yannick Ariane Rasoarimanana, la représentante de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation et Victoria Jolaade Bosede Onipede, l’ambassadrice du Nigeria, ont tenu à exprimer leur volonté de renforcer la coopération avec les deux Congo, le 24 juin dernier.

La FAO renforce sa relation avec la République du Congo

Suite à leurs échanges avec le ministre de la Promotion du partenariat privé et public et de la Coopération internationale Denis Christel Nguesso, les deux diplomates Victoria Jolaade Bosede Onipede et Yannick Ariane Rasoarimanana ont assuré leur intention de renforcer les liens avec la République du Congo.

L’Organisation des Nations unies souhaite poursuivre son élan de coopération et collaboration stratégique et technique du Congo en termes d’intensification des échanges en matière de développement du secteur agricole et de diversification économique.

Selon le ministre de la Coopération, la feuille de route qui a été tracée par le chef de l’Etat du Congo porte à bonne place toute une stratégie qui vise à mettre en place un centre agronomique veillant à la production des semences améliorées. Un projet qui a été amorcé par l’Organisation des Nations unies dans ce sens.

Yannick Ariane Rasoarimanana a affirmé que la révolution agricole que la République du Congo souhaite mener, constitue l’une des priorités de l’agenda de la FAO, qui compte apporter son appui dans les perspectives de la diversification économique.

La représentante de l’Organisation des Nations unies, a tenu à souligner qu’il y a plusieurs potentialités du secteur agricole dans le pays, c’est pour cette raison que ce domaine ne devrait pas constituer un métier pour les petits agriculteurs mais plutôt un métier d’agri preneurs.

L’appui de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation interviendra aussi sur les quatre axes mis en place au niveau du cadre stratégique de 2022-2031, dont l’amélioration de la nutrition, de la production agricole, l’amélioration des conditions de vie des populations et de la préservation de l’environnement.

Plusieurs sociétés nigérianes devront s’installant au Congo

Selon le journal de l’Afrique, suite aux multiples échanges avec les différents représentants de l’organisation international, le ministre congolais Denis Christel Nguesso a décidé de rencontrer l’ambassadeur du Nigeria au Congo qui a assuré que plusieurs sociétés de son pays espèrent ouvrir des succursales au Congo. Toutes ces démarches que le Congo souhaite entreprendre visent essentiellement à renforcer les relations entre les deux pays. Puisque l’économie du Congo ne peut dépendre d’elle-même, il a besoin d’amis afin de se réunir et de faire en sorte que cela marche.