D’après les médias congolais, la présidence de la République a pu lancer le 8 juin dernier, toute une campagne de sensibilisation au civisme pour les utilisateurs de routes des deux Congo par l’intermédiaire de sa coordination pour le changement de mentalités. La campagne intitulée “Entendez, conducteurs, respectez le code de la route”, Mokumbi tosa mibeko ya Nzela, entre dans le cadre du projet mise en place par la Coordination pour le changement des mentalités.

Campagne de sensibilisation des utilisateurs des routes

Intitulée Tika, la campagne nationale qui s’inscrit dans la stratégie générale mise en place par la coordination pour le changement de mentalités, a été partagée sur plusieurs panneaux à travers la capitale, Kinshasa 

Tika signifiant en congolais abandonnez ou cessez, invite les utilisateurs de la route dans le pays à se délester des mauvaises pratiques, habitudes et mentalités. Avec le soutien des collaborateurs, la coordination pour le changement de mentalités a pu mobiliser sept cents bénévoles afin que la campagne, Entendez, conducteurs, respectez le code de la route, ait lieu du 8 juin au 8 septembre 2021. Par l’intermédiaire, d’une évaluation effectuée chaque quinzaine, par la mise en place de plusieurs sondages, la campagne interviendra afin de sanctionner négativement ou positivement au niveau des acteurs du secteur routier responsable dans la sensibilisation. Ces derniers sont essentiellement les conducteurs des taxis, les agents de la Police de circulation routière, ainsi que les usagers de la route et des motos taxis. 

Des bénévoles pour assurer la sensibilisation au civisme routier

Le lancement de cette campagne émane d’un constat découlant de l’incivisme pratiqué au niveau des routes et les embouteillages qui pourrissent la vie des habitants des grandes villes congolaises essentiellement la capitale Kinshasa.

Selon le gouvernement sur la route il y a trop de hors la loi qui ne font qu’aggraver les embouteillages, induisant un désordre et un grand blocage au niveau des voies durant plusieurs heures.

Par l’intermédiaire de son service spécialisé, la présidence de la République a pu former plusieurs bénévoles afin de garantir la sensibilisation au civisme routier. Justin Bendesane et Jacques Kambala, les adjoints du coordinateur Jacques Kangudia, se sont déployés, mardi dernier dans les différents quartiers de la capitale afin d’assurer l’effectivité de ce travail pédagogique avant d’entamer des procédures de sanction. Vous pouvez découvrir les actualités congolaises en visitant le journal de l’Afrique.