Inutilisé depuis l’inauguration du nouvel aéroport Blaise-Diagne en 2017, l’ancien aéroport de Yoff change de vocation. En effet, selon le journal de l’Afrique, l’ancien aéroport international pourrait devenir un parc forestier urbain, qui sera étendu sur plus de 10 hectares. Plusieurs autres projets peuvent voir le jour sur le terrain de l’ancien aéroport de Yoff comme des programmes immobiliers.

L’aéroport inutilisé du Sénégal 

L’aéroport inutilisé depuis fin 2017 est considéré comme une mine d’or au cœur de la ville sénégalaise. En effet, depuis la mise en service du nouvel aéroport international Blaise-Diagne, l’aéroport de Yoff s’est retrouvé complètement inutilisé ou presque puisque l’armée qui avait pu récupérer la gestion de l’espace accueille parfois les délégations et les vols officiels au sein de l’ancien aéroport. Trop dangereux et trop urbain, l’endroit a été délaissé au profit du nouvel aéroport international Blaise-Diagne qui a ouvert ses portes en décembre 2017, à seulement 50 kilomètres de la capitale sénégalaise dans la ville de Diamniadio.

Toutefois, le gouvernement estime qu’il ne doit pas rester inutilisé très longtemps. Au delà de changer la vocation de l’aéroport bien qu’une partie du terrain fait partie de l’aéroport militaire, selon la loi décrété en 2017, l’ensemble des 600 hectares de l’endroit devrait être redistribué par les autorités d’une part pour assurer des programmes immobiliers et d’autres part pour assurer les projets d’aménagement. Néanmoins, une grande partie de la superficie n’a pas été officiellement attribuée.

Afin d’avoir plus d’informations sur l’évolution du terrain de l’ancien aéroport du Sénégal, vous pouvez visiter le site web du journal africain.