Selon le journal de l’Afrique, les autorités sénégalaises affirment le déploiement de plus de 625 militaires en Gambie, et ce, dans le cadre de la mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Les objectifs du déploiement militaire en Gambie 

Plusieurs militaires faisant partie du 5e détachement du Sénégal, ont participé dans la mission en Gambie, mise en place par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest. Les 625 militaires ont par conséquent reçu le drapeau sénégalais mardi dernier durant une cérémonie en vue de leur futur déploiement en Gambie. Cet événement a eu lieu au centre d’entraînement se trouvant à Fatick, à Toubacouta  

Le chef d’état-major de l’armée de terre, le général de brigade Fulgence Ndour, a affirmé que la participation de l’armée sénégalaise dans cette mission régionale entre dans la tradition d’accompagnement à la stabilité et à la recherche de la paix à travers les organisations internationales, régionales et sous-régionales. Il a ajouté que cette mission permettra de participer à la recherche de la stabilité au Gambie dont la marche vers le développement et la démocratisation socio-économique forme pour nous un enjeu stratégique majeur.

En outre, il est important de mentionner que cette mission entre dans le cadre de l’engagement politique du gouvernement sénégalais à participer à l’effort de stabilité et de paix régionale.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a pu déployer cette mission sous régionale après le refus de Yaya Jammey, l’ancien président d’admettre les résultats des urnes durant les élections présidentielles de 2016. Par ailleurs, son successeur, Adama Barrow a sollicité d’une façon régulière le renouvellement du mandat de la mission militaire en Gambie.

Les élections présidentielles gambiennes

 

le journal de l'Afrique

Il est essentiel de mentionner que l’engagement du contingent dans cette mission permet de démontrer le contexte particulier de la Gambie avec la tenue des élections présidentielles dans le pays.

Le général de brigade Fulgence Ndour a affirmé durant la cérémonie que les militaires seront engagés durant toute une période sensible au Gambie puisque cette période coïncide avec l’organisation des élections présidentielles gambiennes, qui se tiendront le 4 décembre prochain.