D’après le nouveau rapport partagé par le Fonds monétaire international portant sur les différentes perspectives économiques mondiales, la région subsaharienne africaine dont les deux Congo, devrait présenter en 2021 une croissance économique de 3.7 %. Le rapport de prévisions révélé par le Fonds monétaire international intervient à seulement quelques jours après la publication de la Banque mondiale qui a aussi prévu une reprise de la croissance économique de la région suite à la récession de 2020.

Le rapport du Fonds monétaire international 

Le FMI a souligné dans son rapport que sur l’ensemble du continent africain, cette croissance devra être répartie d’une façon inégale. Uniquement, 4 pays pourront enregistrer une croissance supérieure ou égale à 6 %. En effet, d’après le rapport partagé par l’institution financière mondial seul le Botswana présentera une croissance de plus de 9 %, la plus forte croissance du continent africain qui est certainement portée par la reprise de l’activité minière, dont le pays constitue l’un des acteurs majeurs de ce secteur dans le continent. Il devra être suivi par la Côte d’Ivoire (6 %), le Burkina Faso (6.7 %) et les Seychelles (6.9 %).

La différence entre les prévisions du FMI et de la Banque mondiale

Bien que les perspectives de l’institution financière semblent se rapprocher de celle de la Banque mondiale qui présente une reprise estimée à plus de 3 % de la croissance de la région, les spécialistes affirment qu’il y a quelques différences.

Par exemple, alors que la Banque mondiale vise une croissance pour l’Angola à 0.4 %, le Fonds monétaire international estime que l’Angola ne pourra pas sortir de la récession en 2021, en affichant ainsi une croissance négative de -0.7 %. Ces perspectives ont des liens avec la difficulté du pays à avoir une économie indépendante au cours du pétrole, sur fond de surendettement, tandis que des élections présidentielles et législatives sont prévus durant l’année prochaine.

En plus de l’Angola, le Fonds monétaire international assure que la République du Congo et la Centrafrique connaîtront une croissance économique négative qui est respectivement de -0.2 % et de -1 %.

Découvrez toutes les informations concernant le communiqué du Fonds monétaires international de 2021 en cliquant ici.