Selon les dernières actualités partagées par les médias des deux Congo, mercredi dernier, le gouvernement a lancé officiellement au sein de la capitale économique congolaise, Pointe-Noire, Grand Africain Nemo, l’exercice militaire multinational.

Les opérations d’exercice militaire au Congo

Le gouvernement a annoncé à travers un communiqué officiel le lancement des opérations d’exercice militaire qui devront durer plus de deux semaines, font participer des troupes de plusieurs armées des pays appartenant de la région africaine. Ces opérations ont été lancées par le général François Ossélé, le directeur des Forces armées congolaises des opérations à l’état-major.

Ces opérations portent sur les thématiques en liaison au brigandage et à la piraterie maritimes, à la lutte contre l’immigration clandestine, la lutte contre la pollution et la pêche illégale non réglementée et non déclarée.

Le directeur des opérations à l’état major des Forces armées a affirmé que cette édition devra démontrer la volonté des gouvernements à pouvoir cerner les contours des différentes menaces maritimes de l’heure. Il est important de signaler que le brigandage tout comme la piraterie constitue les menaces qui sont les plus en vogue contre la sûreté maritime impactant le trafic maritime et les activités économiques.

Il a ajouté que la pêche illégale non réglementée et non déclarée devient une préoccupation de premier plan puisqu’elle touche directement la santé des populations, ainsi que la vie économique des pays. La lutte anti-pollution et l’immigration clandestine sont d’une grande importance au regard de l’actualité, notamment des défis mondiaux de conservation de l’environnement.

Ces opérations constituant un exercice international d’entraînement des forces armées sont organisées par l’hexagone avec le soutien opérationnel du commandement pour l’Atlantique de la marine française. Consultez les objectifs de ces opérations militaires, en cliquant ici.