L’expansion de la pandémie du Coronavirus en 2020 a pu démontrer aux pays africains faiblement numérisés le besoin de ces nations de l’e-gouvernement. Les deux Congo figurent déjà parmi ces pays qui ont un niveau moyen et qui veulent franchir un nouveau palier.

Le projet de numériser l’administration publique

Le gouvernement congolais prévoit de lancer la numérisation de ses administrations publiques en 2020. Afin de garantir le succès de ce programme, l’ambassadeur de l’Union européenne au Congo, Giacomo Durazzo et le ministre des Télécommunication, des Postes et de l’Économie numérique, Léon Juste Ibombo, ont pu échanger le 6 octobre dernier sur la façon d’assurer une coordination efficace. Par l’intermédiaire de la Banque européenne d’investissement qui a affirmé l’investissement de plus de 15 millions d’euros, l’Union européenne n’est pas le seul partenaire financier impliqué dans ce projet congolais.

L’ambassadeur de l’Union européenne au Congo, Giacomo Durazzo, a affirmé que ce programme de numérisation de l’administration publique au Congo devra participer à l’amélioration de la qualité des services du digital dans le pays. En effet, le Congo devra créer une infrastructure d’assistance technique et de gouvernance du domaine numérique.

Il est important de mentionner que la numérisation des administrations publiques constitue une composante essentielle de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique du pays à l’horizon 2025. La perspective Congo digital 2025 a été officiellement lancée depuis 2019. Par conséquent, l’implantation de ce programme devient urgente surtout suite à la crise sanitaire causée par la propagation de la pandémie du Covid-19, permettant ainsi aux citoyens d’accéder à l’administration publique à n’importe quel moment.

Ce projet est la fondation de l’e-gouvernement.

La situation du Congo en termes de maturité numérique 

Il est essentiel de mentionner que selon l’indice de développement du e-gouvernement 2020 réalisé par l’Union international des télécommunications, la République du Congo est à la 29e place sur 54 pays africains en termes de maturité numérique de ses services publics.

D’après les experts dans le secteur, la numérisation qui est constituée de trois piliers : e-business, e-gouvernement et e-citoyen, participera à l’efficacité de l’administration et permettra l’amélioration de l’environnement des affaires.

Découvrez les actualités concernant le e-gouvernement au Congo en cliquant ici.