Le mois de Ramadan 2021 sera très différent des ramadans précédents, des changements majeurs ont été annoncés pour le mois de jeûne après plusieurs discussions entre les dirigeants musulmans et les hauts responsables de la santé.

Les restrictions durant le mois de ramadan 2021

Dans le cadre de la feuille de route pour sortir du confinement, les restrictions s’assouplissent progressivement avec la prochaine étape le lundi 12 avril – juste à la date du début du mois de ramadan 2021.

Le 12 avril marque le début de l’étape 2 de la feuille de route et verra la réouverture des magasins non essentiels, des salons de coiffure et des salons de tatouage, ainsi que des gymnases, des attractions extérieures et des centres communautaires. De plus, davantage de personnes sont autorisées à assister aux mariages et aux funérailles. Alors qu’en est-il des événements religieux et des festivals ?

Sous le verrouillage national, les lieux de culte sont restés ouverts. Les gens sont autorisés à assister aux offices dans les églises, les temples, les mosquées, les gurdwaras, les synagogues et autres lieux similaires d’une manière conforme aux règles gouvernementales.

Cela signifie que les gens de différents ménages (ou bulles de soutien) ne doivent pas se mélanger lorsqu’ils participent à un culte communautaire – ou pour tout culte célébré dans leur propre maison.

À la suite de ces directives, des changements majeurs seront apportés au respect du mois saint en islam, Ramadan cette année.

Kamran Hussain, directeur général de Green Lane Masjid and Community Centre (GLMCC) à Small Heath, Birmingham, a déclaré qu’ils mettaient en place de nouvelles mesures pour le mois sacré du Ramadan.

Le neuvième mois du calendrier islamique est marqué par le jeûne tous les jours pendant la journée, ainsi que par des prières et des repas spéciaux.

M. Hussain a déclaré à Birmingham Live : «Pour notre mosquée, nous nous sommes mis en liaison avec Public Health England et d’autres mosquées pour convenir de mesures de sécurité pour le Ramadan. Comme vous le savez, les mosquées ont été fermées le Ramadan dernier, ce qui a été un coup dur pour beaucoup. Cette année, nous nous attendons à une résurgence, mais toutes les mosquées continueront à adhérer à la distanciation sociale et à d’autres mesures de précaution, ce qui réduira considérablement la capacité et le nombre.