Afin de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, le gouvernement congolais a affirmé la mise en place d’un projet visant à planter plus de 40 000 hectares de forêt afin d’assurer le stockage de plus de 10 millions de tonnes de carbone au niveau des deux Congo.

Lutte contre les effets du réchauffement climatique 

Selon les chercheurs, afin de lutter activement contre le réchauffement climatique, rien de mieux que la plantation d’arbres. Toutefois, pour avoir ce résultat, il faut planter un très très grand nombre d’arbres partout dans le monde. Selon le chercheur travaillant au sein de l’École polytechnique fédérale de Zurich, Thomas Crowther, qu’il n’y a pas 50 solutions, il est essentiel de planter des arbres, afin de capter le gaz à effet de serre tout en luttant contre les changements climatiques. Le chercheur affirme qu’il y a encore de la place pour 1 200 milliards d’arbres à planter dans le monde. La reforestation pourrait absorber d’immense quantités de carbone permettant ainsi de régler le changement climatique. Les experts scientifiques peuvent démontrer que ce projet constitue une solution parfaite, toutefois, c’est aussi l’une des meilleures solutions pour lutter contre le réchauffement climatique.

Favoriser la photosynthèse 

Il est essentiel de s’interroger où faut-il planter des arbres, tandis qu’une grande partie du terrain est déjà utilisée pour cultiver ? Selon le chercheur scientifique, il existe de la place, en assurant que l’hexagone constitue un bon exemple. En effet, une grande partie du continent européen devrait être une énorme forêt. La végétation et les arbres peuvent absorber le gaz carbonique qui peut provoquer l’effet de serre, et rejette du O2, qui est l’oxygène que les humains respirent. C’est le phénomène de la photosynthèse. L’effet de serre et le gaz carbonique sont des phénomènes naturels dont la grande majorité est la conséquence de l’activité humaine. Ce phénomène provoque alors le réchauffement climatique. Afin d’en savoir encore plus vous pouvez cliquer ici.