Plusieurs pays et institutions européens, le Sénégal ainsi que les Etats-Unis, ont annoncé la signature vendredi dernier dans la capitale sénégalaise d’un accord qui vise à prendre en charge tous les dépenses afin d’assurer l’installation d’une nouvelle usine destinée à la production de vaccins anti-Coronavirus, mais aussi contre d’autres maladies endémiques, au niveau de ce pays ouest-africain.

L’accord est signé tandis que le continent africain est en train de subir la troisième vague de la pandémie du Covid-19, avec l’enregistrement d’une rupture de vaccins anti-Covid-19 puisque les unités de production vaccins y sont très rares.

Une nouvelle usine de vaccin à Dakar 

Selon les chiffres partagés par le journal de l’Afrique, le continent africain importe plus de 99 % de ses besoins médicaux essentiellement les vaccins. Ce projet initié par la Team Europe qui est formée de différentes institutions et pays européens vise essentiellement à entamer la production de vaccins au niveau de l’Institut Pasteur de Dakar afin de réduire les importations des doses anti-Covid-19.

Vers une souveraineté médicale et pharmaceutique

Selon le ministre sénégalais de l’Économie Amadou Hott, le lancement de cette usine constitue les fondations d’une souveraineté médicale et pharmaceutique dans le pays dirigé par Macky Sall, ainsi que dans le continent. En effet, une telle initiative permettra d’apporter de l’amélioration en terme d’accès à des vaccins à des prix abordables dans le continent tout en facilitant la production permettant ainsi de lutter efficacement contre la propagation de la pandémie.

Les travaux de construction de l’usine de production des vaccins devront démarrer durant cette année, assurant la production de plus de 25 millions de doses de vaccins dès son lancement jusqu’en 2022.

La Belgique, l’Allemagne, la France, les Etats-Unis, la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement, ainsi que la Commission européenne devront participer au financement de cette opération, aux côtés des autorités sénégalaises et bien d’autres donateurs. 

L’Allemagne devrait participer à hauteur de plus de 23.7 millions de dollars, qui constitue plus 13 153 millions de CFA, selon le convertisseur dollar en cfa.